White Star

Texte : collectif
Mise en scène : Lies Pauwels.
Interprétation : Fred Debrock, Simon Dhanens, Jordi Gali, Jef Ravelingien, Wim Rigelle, Karlijn Sileghem, Einat Tuchman, Jean-Benoît Ugeux, Vanessa Van Durme, Florian De Temmerman / Arno Reyns
Création : février 2004 au Minnemeers (Gand)
Production : Victoria Theater (Gand) NTG (Gand), La rose des vents, Scène nationale de Villeneuve-d’Asc

À l’origine de White Star, l’histoire remarquable et hors-norme de Lothar Berfelde, né à Berlin en 1928, qui, un jour, décide d’échanger son pantalon contre une jupe et de poursuivre sa vie sous le nom de Charlotte von Mahlsdorf. Point de départ dont se sont saisis Lies Pauwels et ses comédiens pour imaginer une création digne de leurs maîtres : les deux grands artistes de la « nouvelle vague » belge, Alain Platel et Arne Sierens. Formée à bonne école, cette équipe flamande franchement délurée donne à White Star l’ampleur universelle d’une arche de Noé pour humains. On y trouve des êtres flamboyants, qui, par peur de passer inaperçus, révèlent de façon brutale la trivialité de leur âme. Ils se disent victimes et s’avèrent bourreaux, car qui est blessé, blessera à son tour. Le caractère extrême et ambigu de ces personnalités sortant de la « normalité » s’exprime avec extravagance autant dans le théâtre, que la danse et le chant. Lies Pauwels donne vie, d’après ses propres mots, à « la tendre kermesse de l’atroce banalité et de la banale atrocité ».

© Phile Deprez

© Phile Deprez

© Phile Deprez

© Phile Deprez

© Phile Deprez

© Phile Deprez

© Phile Deprez