Land’s End

Concept : Ber­lin [Bart Baele, Yves Degryse]
Came­ra : Bart Baele
Inter­views : Yves Degryse
Inter­pré­ta­tion : Mieke Ver­din / Kate­li­jne Ver­beke, Gaël Maleux / Jean-Benoît Ugeux
Créa­tion son et mixage : Peter Van Lae­rho­ven
Mon­tage : Bart Baele, Geert De Vlees­schau­wer
Créa­tion : novembre 2011
Copro­duc­tion : NEXT Fes­ti­val Euro­me­tro­po­lis Lille-Kor­trijk-Door­nik + Valen­ciennes BE], STUK kuns­ten­cen­trum Leu­ven [BE], Le CENTQUATRE Paris [FR], Pronomade(s) en Haute Garonne / Centre Natio­nal des Arts de la Rue [FR], Le Manège de Reims [FR], La Mai­son de la Culture d’Amiens [FR], Szene Salz­burg [AU], Noorderzon/Grand Theatre Gro­nin­gen [NL], Inter­na­tio­nales Som­mer­fes­ti­val Ham­burg [DE], La Bâtie – Fes­ti­val de Genève [CH], Kor­jaa­mo Theatre / Stage – Hel­sin­ki Theatre Fes­ti­val [FI], Brigh­ton Fes­ti­val [UK]

‘Je ne suis pas cou­pable, c’est une erreur. D’ailleurs, com­ment un homme pour­rait-il être cou­pable ? Nous sommes quand même tous des êtres humains, l’un aus­si bien que l’autre ? — C’est vrai, mais d’habitude ce sont les cou­pables qui parlent ain­si.’ [Le pro­cès, Franz Kaf­ka]
“Dans Land’s End, le col­lec­tif de théâtre anver­sois Ber­lin s’intéresse à un meurtre qui s’étend au-delà des fron­tières. L’affaire fait grand bruit dans la région. Mais ce n’est qu’après plu­sieurs mois que les enquê­teurs auront assez de preuves pour arrê­ter les cou­pables. L’assassin est appré­hen­dé par la police fran­çaise, la femme qui a com­man­dé le meurtre, par la police belge. Mais la France n’extradant pas ses propres sujets, la confron­ta­tion a lieu dans une ferme située à che­val sur la fron­tière fran­co-belge. Par le biais d’entretiens fil­més pré-enre­gis­trés, on assiste à une conver­sa­tion qui n’a jamais eu lieu dans la vie réelle. C’est à cet ins­tant que nous sommes conviés…