After After

Texte : Aurore Fat­tier, Sébas­tien Mon­fé (à par­tir des écrits de Houel­le­beck, Bal­lard, Fitz­ge­rald, …)
Mise en scène : Aurore Fat­tier
Dra­ma­tur­gie ; Sébas­tien Mon­fé
Inter­pré­ta­tion : Yoann Blanc, Flo­rence Min­der, Pru­nelle Rul­lens, Jean-Benoît Ugeux, Vincent Minne
Créa­tion lumières : Cas­par Lan­ghoff
Créa­tion : mars 2011 au Théâtre de la Bal­sa­mine
Copro­duc­tion : Sola­riu­mas­bl, théâtre de la Bal­sa­mine.

“After/After” trace une his­toire rêvée, poé­tique, du capi­ta­lisme. Le spec­tacle se com­pose de trois périodes dis­tinctes de 1920 à 2020, trois actes au bord de la science-fic­tion et du mer­veilleux. Une tra­ver­sée dans le temps avec pour volon­té de pla­cer le spec­ta­teur dans une démarche his­to­rique, une ten­ta­tive de racon­ter l’esprit d’un temps et l’Histoire de ses pro­ta­go­nistes, nos doubles. Une His­toire fan­tas­mée, en marge de l’Histoire offi­cielle. Une His­toire sub­jec­tive.
Humour, Vitesse, Extra­va­gance, Visions déli­rantes et fan­tas­ma­tiques du luxe et de l’argent. Une for­tune assu­rée par un dia­mant de la taille d’une mon­tagne ; un humo­riste à suc­cès, proche de la mort, ren­contre l’amour et la jeu­nesse éter­nelle. Expé­riences de catas­trophes maté­rielles, crashs, tableaux d’éviscération et de démem­bre­ment des corps. Une confé­rence ima­gi­naire sur la conquête de l’espace… Mon­tage du temps, mon­tage de textes. Cette créa­tion est une adap­ta­tion plus ou moins libre d’écrits divers, écri­tures de la sur­face, du reflet, du vide. Fran­cis Scott Fitz­ge­rald (Un dia­mant gros comme le ritz), Michel Houel­le­becq (La pos­si­bi­li­té d’une île), James Gra­ham Bal­lard, Bret Eas­ton Ellis, sont quelques auteurs impli­qués dans cette œuvre.