Je me tue à le dire

Scénario & Réalisation : Xavier Seron
Interprétation : Jean-Jacques Rausin, Myriam Boyer, Fanny Touron, Serge Riaboukine, François Bruneau, Jean-Benoît Ugeux…
Son: Jean-François Levillain
Montage: Julie Naas
2013 – 90′
Production : Novak

Michel a décidé d’arrêter de fumer. Pourtant ça ne l’empêchera pas de mourir. Il le sait. C’est inéluctable. Tout ça, c’est de la faute de sa mère. En lui donnant la vie, elle lui a donné la mort. Depuis qu’il a décidé de mettre en vente la maison familiale et de placer sa mère en maison de retraite, Michel commence à perdre des plaques de cheveux, une grosseur inquiétante est apparue à sa poitrine. Symptômes qui ne sont pas sans rappeler le cancer de sa mère. Désormais, Michel en est certain. Il est foutu. Et c’est précisément le moment qu’Aurélie choisit pour le quitter, emportant avec elle la moitié du mobilier. Aurélie ne le supporte plus. À vrai dire, elle en était presque venue à souhaiter sa mort.

 

Magritte du meilleur scénario et du meilleur acteur pour Jean-Jacques Rausin
Prix Cinevox FIFF (Namur)
Festival de BeFilm
Meilleur film au Palm springs International Film Festival
Festival international du premier film d’Annonay
Festival de la comédie de Monte-Carlo / Mention spéciale pour Jean-Jacques Rausin